Plus de sheefty
Sheefty wants you !

Vous avez quelque chose à apporter à ce site : votre expérience, vos bons plans, vos connaissances... Partagez avec nous votre rapport aux sports de glisse, ce que rider vous apporte, vos meilleurs spots ou encore des astuces lifestyle, nutrition, préparation physique...
Bref, contactez moi pour participer à Sheefty !

Catégories

District Cruiser : un snowboard devenu longboard

NEWS
district cruiser longboard rossignol
22 avril 2016 / By / , , , / Post a Comment
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 0 Flares ×

Cet article n’est pas sponsorisé.

Les projets re-use et upcycle de matériel de glisse fleurissent et c’est toujours un plaisir de découvrir l’inventivité de certains en matière de recyclage et garbage design (le fait de créer un produit à partir de déchets). C’est d’autant plus un plaisir quand l’initiative vient d’un grand groupe et que cela permet de réduire des déchets à une plus grande échelle et d’offrir un meilleur rayonnement à de telles démarches. Je vous avais déjà parlé de la marque teeki qui fabrique des vêtements de yoga à partir de bouteilles recyclées. Aujourd’hui je vous parle de Rossignol, qui pour sa part, transforme des snowboards invendables en District Cruiser, des longboards étonnants et joueurs.

 

district cruiser longboard rossignolEn 2014 au sein du groupe Rossignol, quelques employés bricoleurs et passionnés de skate ont décidé pour le fun de découper de vieux snowboards destinés à la destruction et d’en faire des longboards. Petit à petit, ce qui était un DIY entre amis a fait son chemin en interne et l’idée de lancer une petite production de longboards recyclés est née puis fut validée par l’entreprise. Vincent Gelin, chef de projet snowboard/fixation chez Rossignol raconte que, même si la production a été jalonnée par des difficultés techniques, le projet a été plutôt naturel et opportun à mettre en place : « On avait la passion du skate, l’expérience en développement et en fabrication de produit, et le projet tombait très bien car nous avions à ce moment une production de planches invendables pour cause de défaut de décor. On a donc racheté à notre fournisseur 350 planches destinées à la destruction et l’aventure a commencé. »

La production de ces longboards n’implique pas simplement de mettre des roues sous une planche découpée. Le District Cruiser a nécessité un vrai développement pour transformer le snowboard en un vrai longboard fonctionnel : mesures de flex, prototypage, essais de différents entraxes de trucks… Et sachez que les longboards ont beau porter la marque d’un grand groupe, toute la production (découpe de la planche, ponçage, vernissage, pose du grip, assemblage) été faite à la main par l’équipe de l’atelier de Rossignol à Moirans.

Et qu’est-ce que ça donne sur le bitume ?

Personnellement je ne peux que vous conseiller de l’essayer car ce longboard est d’une part très différent grâce au flex du snowboard et d’autre part accessible pour tous types de riders. « Les bons riders arrivent à pomper et à relancer la board grâce au flex tandis que les débutants vont se faire plaisir grâce à la maniabilité de la planche » raconte Vincent. Cette board, c’est ma copine de cruise. Depuis que je l’ai adoptée, on fait des kilomètres ensemble. C’est vrai qu’elle est parfaite pour cruiser et qu’elle est très maniable, même pour les poids plume comme moi. Bref, j’adore.

district cruiser longboard rossignol

En plus d’être une bonne planche à roulette, le District Cruiser est un bon projet d’entreprise qui pourrait certainement être transposé à d’autres produits et d’autres entreprises de l’outdoor. Non seulement le garbage design permet de générer des profits à partir de déchets en temps normal coûteux, mais c’est aussi le genre de projet qui permet de diversifier l’offre de l’entreprise et peut être vendu d’une année sur l’autre sans nécessiter un long de développement.

Il semble en tout cas que la démarche de Rossignol ait de bonnes retombées en termes d’image et ait créé l’émulation dans l’entreprise. « Un groupe de volontaire s’est monté depuis. Il s’appelle Ecocorico (NDLR : c’est un clin d’œil au coq de Rossignol) et essaie d’apporter des solutions pour réduire l’impact de l’entreprise sur l’environnement. Pleins de petites idées de re-use ou de recyclage de matos notamment germent dans la tête de chacun et sont utilisées en interne. » Par ailleurs, le longboard a fini 2ème aux Ecosports Awards en janvier dernier dans la catégorie « matériel et accessoire éco-conçus » juste après Notox, la marque de surf en lin fabriqués en France.

Si vous êtes dans le sud-ouest cet été et que le District Cruiser et plus largement les solutions écologiques dans l’industrie de l’outdoor vous intéressent, l’équipe du développement va participer au Positive Action Festival les 27 et 28 août à Anglet. Ce sera l’occasion pour vous d’essayer le longboard et voir toutes les étapes de la production, mais aussi de découvrir d’autres projets très cool.

Sur ce, longue vie aux déchets !

 

Crédits photos : Guillaume Raullin

You Might Also Enjoy Reading

brian anderson coming out
Le coming out du skateur Brian Anderson
6 novembre 2016
Jeux olympiques skate surf
Skate et surf aux J.O. : bonne nouvelle pour les filles !
19 août 2016
detox outdoor greenpeace PFC
Detox outdoor : des PFC dans nos vêtements et la nature
14 mars 2016

Leave a Reply

Loading Facebook Comments ...