Plus de sheefty
Sheefty wants you !

Vous avez quelque chose à apporter à ce site : votre expérience, vos bons plans, vos connaissances... Partagez avec nous votre rapport aux sports de glisse, ce que rider vous apporte, vos meilleurs spots ou encore des astuces lifestyle, nutrition, préparation physique...
Bref, contactez moi pour participer à Sheefty !

Catégories

Detox outdoor : des PFC dans nos vêtements et la nature

NEWS
detox outdoor greenpeace PFC
14 mars 2016 / By / / Post a Comment
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 0 Flares ×

Huit équipes de Greenpeace se sont rendues sur 3 continents pour collecter des échantillons d’eau et de neige : en Chine, Suisse, Italie, Slovaquie, Russie, Turquie, Scandinavie et au Chili. Le but de cette collecte était de tester ces échantillons à la présence de PFC, des produits chimiques utilisés sur le textile et les chaussures pour les rendre imperméables. Malheureusement, les résultats ont avéré la présence de PFC dans ces endroits parfois très reculés de la planète. Ces résultats sont très préoccupants et ont donné lieu au lancement de la campagne Detox Outdoor par Greenpeace.


Les PCF peuvent déjà être trouvés profondément dans les océans, sur les sommets et dans presque tous les êtres vivants. Une fois qu’ils sont répandus dans l’environnement, ils demeurent dans toute l’atmosphère pendant des centaines d’années et contamineront les générations futures à travers l’eau, l’air et les aliments. Il faut savoir que s’ils sont inoffensifs lorsqu’on les porte, ces PFC sont très nocifs pour les êtres vivants. Ils sont notamment connus pour nuire au système reproducteur et au système nerveux et accroissent le risque de développement de tumeurs et affectent les hormones.

Par ailleurs, Greenpeace a testé des articles de marques bien établies dans le secteur des équipements outdoor. Il s’est avéré que sur 40 articles choisis par vote par les utilisateurs, seuls 4 ne contenaient pas de PFC.

detox outdoor greenpeace PFC

Quelle ironie, n’est-ce pas ?

Les marques mises en question sont des poids lourds de l’industrie dont l’image de marque joue sur le respect de l’environnement. Quelle ironie que cette pollution à grande échelle provienne de leurs produits. Il est évidemment peu probable que cette pollution ait été prévue mais les résultats sont là.

C’est ironique pour nous aussi, en tant qu’utilisateurs de ces produits et amoureux de la nature, de savoir que l’on pollue les paysages qu’on voudrait voir préservés. Nous sommes donc aussi ceux qui polluons le corps qui nous sert justement à explorer et partir à l’aventure.

Que faire à notre échelle ?

Maintenant que le constat est fait, il faut savoir comment ne plus contribuer à cette pollution. Pour commencer on peut signer la pétition Detox Outdoor de Greenpeace qui est adressée à The North Face et à Mammut et qui demande la suppression de ces PFC de leur production. A travers ces 2 marques leaders sur leur marché, c’est toute l’industrie de l’outdoor qui est visée.

En attendant avec espoir une transition vers une production plus propre, nous pouvons aussi revoir notre façon d’acheter. « Les consommateurs devraient réfléchir avant leurs achats s’ils ont besoin d’un équipement pour gravir un sommet ou simplement pour se promener à la campagne, » dit Manfred Santen de Greenpeace. Il existe des alternatives aux PFC, notamment les textiles en polyester et en polyuréthane. A l’écriture de cet article, j’ai découvert des marques qui fabriquent du textile sans PFC, comme par exemple Fjällräven dont le style est très cool ou encore Paramo, Pyua, Rotauf et R’adys.

Cela demande quelques efforts de recherche supplémentaires lors de l’achat mais cela semble justifié pour ne plus contribuer à cette pollution. Seriez-vous prêts à les faire pour acheter plus « responsable » ?

You Might Also Enjoy Reading

brian anderson coming out
Le coming out du skateur Brian Anderson
6 novembre 2016
Jeux olympiques skate surf
Skate et surf aux J.O. : bonne nouvelle pour les filles !
19 août 2016
district cruiser longboard rossignol
District Cruiser : un snowboard devenu longboard
22 avril 2016

Leave a Reply

Loading Facebook Comments ...